Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

L'amour du risque

Depuis quelques années, la question du risque est devenue un sujet crucial. Lundi dernier, j'ai participé à un colloque à Lille lors duquel un intervenant s'est intéressé à ce risque qui nous obsède tant. Selon lui, celui-ci entache en effet notre horizon et a un impact démesuré sur notre manière de percevoir le monde. Bien sûr, les scientifiques portent une part de responsabilité dans l'affaire, dans le sens où ils exposent en permanence la multitude de risques qui pèsent sur nos frêles épaules. Selon eux, on court un risque dès qu'on avale des aliments gorgés de produits chimiques, dès qu'on s'encrasse les poumons en côtoyant les axes de circulation, dès qu'on consomme un produit Monsanto ou qu'on croise un moustique porteur de Zika... Le risque est partout. Cette obsession est telle que nous nous retrouvons souvent paralysés face aux risques, qu'il soit question de Brexit ou d'un scénario grec pour la France. Nous évoluons dans un monde qui voit des risques à chaque coin de rue, ce qui nous empêche d'avancer. Car cette estimation subjective des risques restreint bien sûr pas mal la liberté de mouvement des autorités, étant donné qu'elles doivent faire avec une population qui souhaite un monde au risque zéro. Tous les risques doivent être bannis, que ce soit pour les travailleurs, les personnes âgées, ou même les animaux. Pour tous ceux-là et pour tous les autres, un même objectif: le risque zéro, quel que soit le prix. Cependant, il faut comprendre qu'un monde dénué de risque est aussi irréaliste que pernicieux. Car le risque fait partie intégrante de notre ADN. Si nos aïeux n'avaient pas pris de sacrés risques, nous vivrions encore en troglodytes. Chuck Yeager était bien conscient de prendre un risque quand il a décidé de dépasser le mur du son. Dans toute activité humaine, il ne peut y avoir de progrès s'il n'y a personne pour prendre de risques. J'ai été très intéressé par les propos tenus pendant ce colloque, car l'intervenant livrait une des clefs pour expliquer pourquoi notre pays est actuellement bloqué dans tous les domaines. Nous avons tout simplement perdu le goût du risque. Plus d'information est disponible sur le site de l'organisateur de ce séminaire entreprise à Lille. Cliquez sur le lien.

Les commentaires sont fermés.